EDITOeil DU CYCLOPE

EDITOeil DU CYCLOPE

Janvier-Juin 2018,

Cher lecteur,

Nous voilà donc en 2018, et nous te souhaitons une belle année, créative, juste et engagée.
Une année gaie et en paix.

Chers public, artistes, partenaires et amis,

Nous voilà donc en 2018 et pour être sincère, le Théâtre du Cyclope avait hâte d’y être…
En 2017 nous avons connu des heures sombres, nous avons pleuré notre fondateur Christophe Lemoulant, qui a donné vie à ce lieu et qui a donné ce lieu à la vie. Christophe, toi qui nous laisses tant de missions à poursuivre et à transmettre, nous te disons encore et profondément : Merci.

Ernest Hemingway disait : « Nous devons nous y habituer : aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n’y a pas de signalisation » et en ces temps brumeux de redéfinition des politiques publiques de la culture et de l’emploi, nous sommes aussi à la croisée des chemins, sur le bord desquels la signalisation nous manque.
Suppression des contrats aidés, raréfaction des financements publics, soutien à la création artistique
fragilisé… La culture a la vie dure, et ce depuis longtemps, mais cette année nous y a confronté plus
durement.
Mais des choix sont encore possibles; gageons qu’ils préserveront au moins les acquis et ne conduiront pas les projets sur des voies de garage. Vous méritez bien mieux. Et notre équipe aussi.

C’est pour nous, pour la culture pour toutes et tous et pour tant d’autres choses que nous nous battons
et que notre porte ne cessera d’être ouverte.

Et le meilleur reste à venir…

Car oui, nous voilà en 2018, et cela veut dire que nous fêtons nos 20 ans, nous ferons une grande fête, dont les convives se rappelleront toujours, une fête où le spectacle vivant sous toutes ses formes sera à l’honneur, on espère vous y voir nombreux, on vous attend…

Bienvenue.
Et que le spectacle continue.

Charlène Dambreville,
Pour l’équipe du Cyclope.

Belle saison à tous !

Fièrement propulsé par WordPress